Roger Carcassonne
Collège
Pélissanne
 

Plan de Mise en Sécurité de l’établissement

Pourquoi un Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) ?

Un accident majeur peut provoquer une situation d’exception laissant un certain temps la communauté scolaire seule et isolée face à la catastrophe (plus de téléphone, d’électricité, intervention des secours très différée les intervenants "locaux" étant eux-mêmes victimes ou dépassés par les demandes...).

Chaque école, chaque établissement doit s’y préparer par l’élaboration du Plan Particulier de Mise en Sûreté (prendre en compte les risques prévisibles auxquels il est exposé et déterminer les mesures nécessaires pour assurer la mise en sûreté des élèves et des personnels en cas d’accident majeur).

Le PPMS est validé par un exercice de simulation. Il s’accompagne d’actions éducatives et d’une information aux familles.

Afin d’accompagner les écoles et établissements dans cette démarche, les trois ministères concernés (de l’éducation nationale, de l’intérieur et de l’écologie) ont co-signé une circulaire le 25 novembre 2015.

Consulter la circulaire n°2015-205 du 25-11-2015 dans le BO du 26-11-2015

Quel est l’objectif d’un PPMS ?


Être prêt face à une situation de crise liée à la survenue d’un accident majeur :
- à assurer la sécurité des élèves et des personnels, en attendant l’arrivée des secours extérieurs ;
- à appliquer les directives des autorités.

Pourquoi un plan "particulier" ?

Le PPMS doit être adapté aux spécificités de l’établissement scolaire. Il prend donc en compte :
- Les risques majeurs liés à son environnement.
- Ses composantes (effectifs, qualité du bâti...).
- La prise en charge particulière des élèves et personnels lors des activités "extra-muros " (installations d’E.P.S. par exemple), durant les horaires d’internat et d’activités péri-éducatives, sans oublier celle des publics à besoins spécifiques (handicapés, Projet d’Accueil Individualisé).

Quel est le contenu du PPMS ?

Le PPMS doit permettre de répondre à 6 questions :

1. Quand déclencher l’alerte et activer le PPMS ?
Dès l’audition du Signal National d’Alerte ou sur demande des autorités (appel téléphonique ou message vocal diffusé par véhicule sono) mais aussi à l’initiative du directeur ou chef d’établissement si celui-ci est le premier témoin d’un événement de proximité pouvant avoir une incidence majeure.

2. Comment déclencher l’alerte ?
L’établissement doit définir son mode interne d’alerte accident majeur : le signal enjoignant la mise à l’abri doit être distinct de celui ordonnant l’évacuation donc de l’alarme incendie.

3. Quelles consignes appliquer dans l’immédiat ?
Outre la consigne d’écouter la radio, sont définies des consignes à appliquer tant par les personnes dites ressources que par les autres membres du personnel et les élèves.

4. Où et comment mettre les élèves et les personnels en sûreté ?
Selon la nature de l’aléa, la configuration et l’environnement de l’établissement, un ou des lieux de mise en sûreté internes (mise à l’abri) ou externes (évacuation) doivent êtres sélectionnés, en liaison avec le propriétaire des locaux, en tenant compte d’un certain nombre de critères.

5. Comment gérer la communication avec l’extérieur ?
Le directeur ou le chef d’établissement, aidé des personnes ressources, assure la communication avec les autorités (mairie, préfecture, Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale, rectorat), les secours, les familles et la presse (en conformité avec les instructions du préfet et des autorités hiérarchiques).

6. Quels documents et ressources sont indispensables lors de l’activation du plan ?
La liste des documents figurent dans la maquette académique PPMS

Collège Roger Carcassonne – Avenue Saint-Roch - 13330 Pélissanne – Responsable de publication : M. Poulain
Dernière mise à jour : jeudi 28 mai 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille